Quelles sont les meilleures pratiques pour mener des sondages ?

Vous trouverez ci-dessous une suggestion de déroulement pour la réalisation d’un sondage auprès de vos publics, basée sur l’expérience de l’équipe de recherche et sur les meilleures pratiques en matière de sondage du média allemand Krautreporter. Le Membership Puzzle Project a aussi créé un catalogue comprenant plus de 70 questions de sondage. Les sondages peuvent être utilisés à n’importe quelle étape du travail d’une rédaction. 

Choisissez votre outil de sondage. Le MPP recommande de choisir une plateforme de sondage en ligne que votre équipe peut utiliser facilement, qui correspond à votre budget et qui est accessible aux téléphones portables. Le MPP a obtenu de bons résultats avec des outils comme Google Forms, Typeform et Survey Monkey. Le Krautreporter utilise Typeform (et plus particulièrement ce modèle). 

Définissez le format, le flux et les questions de votre sondage. Ensuite, vous vous pencherez sur le contenu et l’ordre des questions. Le MPP recommande de veiller à ce que vos sondages restent courts (plus le sondage est long, moins vous recevrez de questionnaires remplis) et d’envisager d’inclure des questions auxquelles on peut répondre à l’aide de boutons radio et d’échelles de Likert afin de faciliter l’analyse. 

Les questions ouvertes demandent plus de temps aux participants et sont souvent plus difficiles à analyser, mais elles peuvent permettre plus de détails et de nuances. Il est intéressant d’utiliser une question ouverte lorsque vous ne connaissez pas encore les réponses ou les scénarios possibles (par exemple, vous ne savez pas par où commencer avec les réponses à choix multiples à fournir). 

Les organisations dont les publics sont très engagés peuvent obtenir de bons résultats avec des sondages plus longs (au Royaume-Uni, Black Ballad a mené avec succès des sondages de 100 questions sur des sujets tels que la maternité pour les femmes noires, par exemple), mais ils doivent être utilisés avec parcimonie et seulement après avoir évalué la réceptivité de vos publics à l’aide de sondages plus courts. 

Voici quelques autres conseils du MPP pour concevoir votre sondage : 

  • Présentez-vous au début du sondage. Dites aux répondants qui vous êtes, quelle organisation vous représentez et expliquez-leur l’objectif et le sujet du sondage. 
  • Dites-leur combien de temps vous estimez que cela leur prendra. Vous pouvez aussi donner à vos répondants une date limite pour y répondre.
  • Au début du sondage, faites figurer une brève présentation du travail que les réponses pourront aider à réaliser et de la manière dont la confidentialité des réponses sera assurée (vous en trouverez des exemples dans ce formulaire de consentement pour sondage en ligne de l’Institutional Review Board (IRB), cette introduction à un sondage concernant la couverture de l’abus d’opioïdes par le New York Times et ce modèle de clause de non-responsabilité de SurveyMonkey). 
  • Remerciez les répondants d’avoir pris le temps de répondre au sondage et dites-leur à quel point leurs retours sont importants pour votre programme d’adhésion. 
  • Demandez le nom et l’adresse e-mail des répondants, ainsi que leur accord pour les contacter avec des questions de suivi et leur envoyer des mises à jour sur la manière dont la recherche a permis d’éclairer votre travail (vous pouvez rendre cette étape facultative si vous pensez que le fait de ne pas permettre de réponses anonymes fera chuter votre taux de réponse).
  • Prévoyez d’inclure une option d’inscription ou de désinscription à votre newsletter ou à toute autre forme de communication régulière avec les membres de vos publics. 

Testez votre sondage. Demandez à un ami ou collègue de faire un premier essai et de repérer les bugs ou imprécisions. C’est aussi une bonne occasion d’avoir recours à des adhérents comme testeurs de produits si vous l’avez déjà fait dans le passé. Le test vous permettra aussi de savoir combien de temps est nécessaire pour répondre au sondage, une information qui doit être incluse dans votre demande de participation.

Distribuez votre sondage. Réfléchissez à la meilleure façon de communiquer avec vos membres (que ce soit via votre newsletter, votre site internet, les réseaux sociaux, ou par tous ces moyens à la fois). C’est en envoyant le sondage via une newsletter que l’équipe de recherche a obtenu le plus de réponses (vous pouvez éventuellement prévoir un ou deux rappels ciblant les personnes de votre liste qui ne l’ont pas ouverte ou qui n’ont pas répondu au sondage). Lorsque vous envoyez un sondage sur les réseaux sociaux, le Krautreporter recommande d’inclure la principale question dans le post et d’utiliser le moins de branding possible afin que l’attention reste centrée sur la question. Si vous avez besoin d’interroger un panel plus large que vos publics, vous pouvez mener le sondage en partenariat avec une autre institution pour qu’il soit distribué plus largement, comme l’a fait le Compass Experiment avec la bibliothèque municipale de Youngstown, dans l’Ohio.

Pour analyser les résultats de votre sondage, allez à “Comment pouvons-nous tirer des informations utiles de notre étude d’audience ?” Pour plus de meilleures pratiques relatives à la conception et à la distribution de sondages, consultez l’étude de WBUR sur les études d’audience dans les médias.