Les avantages sont-ils trop exclusifs au regard de notre mission ?

Les rédactions se préoccupent de plus en plus des questions d’inclusivité et de la manière dont les articles qu’elles choisissent de publier peuvent écarter, implicitement ou explicitement, les personnes qu’elles servent. Lors de la recherche sur les utilisateurs menée en vue d’élaborer ce guide, le MPP a appris que de nombreuses rédactions s’inquiétaient aussi de l’inclusivité de leurs programmes d’adhésion. Elles avaient des difficultés à prendre des décisions relatives aux avantages adhérents, notamment pour déterminer quelles expériences devaient être accessibles à l’ensemble de leurs publics et lesquelles devaient être proposées comme un moyen d’enrichir l’expérience des adhérents.

“Il y a un équilibre à trouver entre valoriser et retenir nos adhérents d’un côté, et de l’autre, éviter que les gens qui n’ont pas les moyens de financer une adhésion se sentent pénalisés ou rejetés, ou qu’ils ne se sentent pas valorisés.  Donc on essaie toujours de trouver ce juste milieu”, explique Sara Lomax-Reese, présidente de la WURD Radio à Philadelphie. Un moyen simple de régler ce problème est de proposer régulièrement des concours où n’importe qui peut gagner des tickets pour des événements.

Lors de la conception des fonctionnalités de leur programme d’adhésion, le MPP encourage les rédactions à réfléchir au message qu’envoie chaque avantage. Vous devez choisir un avantage parce que vous pensez qu’il parlera à vos membres. Cela signifie que les avantages que vous choisissez d’offrir en disent long sur ce que vous présumez de l’identité de vos adhérents, et que les adhérents potentiels en déduisent s’ils font partie ou non de votre communauté. Dans cette partie, nous nous intéresserons à deux axes d’exclusivité importants : le lieu et le contenu. 

Exclusivité basée sur un lieu. Pour les médias locaux, il est particulièrement important d’être sensible à l’exclusivité basée sur un lieu. Chacun de vos choix, des endroits dans lesquels vous proposez des réductions à ceux où vous tenez vos événements, signale où dans la ville se trouvent vos membres. Dans les villes en cours de gentrification, il est important de vous demander si les lieux que vous mettez en avant sont ou non enracinés dans la communauté.

Vous pouvez vous poser les questions suivantes pour évaluer les fonctionnalités de votre programme d’adhésion :

  • Si vous êtes un média local, cartographiez les endroits où vos événements ont lieu et ceux où vos partenaires se trouvent. Sont-ils concentrés dans des quartiers en particulier ? Sont-ils accessibles en transports publics ?
  • Qui sont les publics cibles des établissements chez qui vous offrez des réductions ou avec lesquels vous proposez des partenariats ? Sont-ils également engagés sur des questions d’équité et d’inclusion ? 

Exclusivité de contenu : lorsque vous choisissez quels contenus réserver à vos adhérents, n’oubliez pas que beaucoup ne veulent pas que la presse qu’ils soutiennent soit exclusive. Ils veulent pouvoir partager librement les contenus et faire valoir leur rôle dans le succès de votre organisation. Dans son Digital News Report de 2020, le Reuters Institute of Journalism a noté une inquiétude croissante concernant les inégalités d’accès à l’information, en particulier aux États-Unis. “Je paie pour que les informations restent gratuites pour tous” est une proposition de valeur qui trouve un fort écho, de la radio publique des États-Unis au Guardian en passant par le Daily Maverick en Afrique du Sud. Si vous savez qu’il s’agit d’un aspect que vos adhérents ont à cœur, ne permettre qu’à eux seuls d’accéder à l’ensemble de vos contenus serait contraire à leurs motivations.  

Cela dit, si les metered paywalls sont plus courants dans les modèles d’abonnement, ils sont aussi utilisés par de nombreuses rédactions axées sur les adhérents. Les paywalls ne représentent pas un modèle en eux-mêmes : ils sont un dispositif d’incitation au paiement. Si vous cherchez des conseils pour déterminer quels contenus soumettre à un paywall, le Membership Puzzle Project vous recommande le “Digital Pay Meter Playbook” du Lenfest Institute et du Shorenstein Center.

La plupart des rédactions axées sur les adhérents n’ayant pas de paywall font une différence en termes d’exclusivité en offrant une gamme d’options réservées aux adhérents (comme des newsletters sur les coulisses de la rédaction et des discussions informelles avec des experts très demandés) tout en gardant l’essentiel de leurs contenus accessible à tous. Certaines des rédactions avec lesquelles le Membership Puzzle Project a échangé dans le cadre de ce projet envisageaient de renoncer à tous les avantages basés sur l’accès au contenu, car elles pensaient que cela allait à l’encontre de leur engagement en faveur de l’équité et des motivations des gens à adhérer à leur organisation. 

“Tout l’enjeu de notre modèle est de rendre notre travail accessible à tous. Les questions que nous nous posons sont les suivantes : comment une organisation à but non lucratif peut-elle avoir un programme d’adhésion ? Comment pouvons-nous à la fois être accessibles à tous et offrir des avantages aux adhérents ? Comment créer un programme d’adhésion qui soit réellement inclusif ?” a confié Katy Perez, de Chalkbeat, à notre équipe de recherche.

Pour le moment, Chalkbeat a décidé de ne poser de limite d’accès à aucun contenu pouvant contribuer à faire avancer des questions relatives à l’éducation. Ils réfléchissent en outre à un moyen de créer un accès à l’adhésion qui ne passe pas par un échange monétaire. C’est aussi ce que fait Maldita en Espagne : ils accordent le statut d’adhérent à la fois à ceux qui les soutiennent financièrement et à ceux qui les aident à vérifier leurs informations.

 

Comment Maldita fait appel aux “super-pouvoirs” des membres pour vérifier les faits

Maldita se débarrasse des trolls qui tentent de saboter leur fact-checking en demandant aux membres des preuves de leur expertise.