De quels outils de gestion de réseaux sociaux avons-nous besoin ?

Il est peu probable que les plateformes de réseaux sociaux soient la façon dont vous interagissez avec les membres les plus fidèles de votre audience (les e-mails et les SMS sont des options plus probables), mais c’est généralement là que les membres de vos publics vous rencontrent pour la première fois.

L’administration quotidienne des comptes de médias sociaux peut être ennuyeuse. Ces outils vous aideront à coordonner et à automatiser les tâches de base afin que vous puissiez vous concentrer sur des tâches plus percutantes, comme la création d’une communauté.

Vous avez peut-être entendu parler de :

SocialFlow, Buffer, Hootsuite, Sprout Social, Postcron.

Quelles tâches doivent être accomplies par ces outils ?

Coordonner et programmer vos publications sur les réseaux sociaux sur plusieurs comptes. Bien qu’il s’agisse d’une activité d’ordre plus complémentaire, c’est grâce à ces comptes que de nombreuses personnes entreront en contact avec votre contenu pour la première fois.

Quelles fonctions sont indispensables ?

  • Fonction de planification des publications.
  • Interface simple pour téléphone portable et application.
  • Intégration avec toutes les principales plateformes de médias sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, etc.).
  • Sécurité (authentification à deux facteurs pour les utilisateurs, etc).
  • Analyse des métriques exportables afin que vous puissiez les ajouter à d’autres rapports et les combiner avec des données provenant d’autres ressources technologiques.

Quelles fonctions sont utiles à avoir ?

  • Analyse des métriques en temps réel.
  • Fonction d’écoute (possibilité de créer des listes d’utilisateurs à suivre ou à segmenter)
  • Intégration avec votre principal outil d’analyse métrique.

Quels facteurs faut-il prendre en compte ?

Combien de personnes ont besoin d’accéder à cet outil ? Beaucoup de ces outils sont facturés en fonction du nombre d’utilisateurs. Faut-il fournir l’accès à un seul responsable de réseaux sociaux ou à toute l’équipe ?