Comment travailler ensemble pour faciliter le travail ?

Le MPP a découvert qu’un programme d’adhésion ne demandait souvent pas de création de poste, tout du moins au début. Parfois, il ne vous manque même aucune compétence. En revanche, vous aurez peut-être besoin d’organiser de nouvelles réunions afin de réunir les personnes de votre structure disposant des compétences nécessaires. 

Déterminez à quel pôle (éditorial, produit, audience, etc.) sont rattachées les personnes dotées de compétences stratégiques et réunissez-les régulièrement pour créer une équipe. 

Le choix entre la création d’une équipe interdisciplinaire ad hoc ou d’un pôle travaillant à temps plein sur la question dépendra en grande partie de la taille de votre structure et de ses ressources. L’approche adoptée par la rédaction joue également un rôle. Si vous voyez le modèle de l’adhésion comme un passage obligé, par exemple comme une méthode d’engagement des publics capitale mais ne faisant peut-être pas partie intégrante de votre modèle économique, opter pour la création d’une équipe ad hoc peut être judicieux. Si ce modèle est ou est appelé à devenir l’un des piliers de vos revenus et de vos relations avec vos publics, créer une équipe à temps plein peut être la voie à suivre.

Voici quelques exemples de stratégies adoptées par des médias.

Chalkbeat, un média américain, a créé en 2019 une “AudSquad”. D’après Kary Perez, responsable marketing senior, dans un monde idéal, Chalkbeat disposerait d’une équipe dédiée au développement de l’audience mais comme ce n’est pas le cas, l’AudSquad joue ce rôle. L’AudSquad réunit des membres de différents pôles pour examiner des questions telles que : comment créer de nouveaux produits dont les enseignants/parents auraient besoin pour renouveler leurs relations ? Comment avoir un lien authentique et significatif avec les membres ? Comment faire progresser un lecteur dans notre entonnoir de conversion ?

 

Comment Chalkbeat a monté son AudSquad transversale

Vous n'avez peut-être pas besoin d'embaucher de nouvelles personnes pour mettre en œuvre votre stratégie d'adhésion.

The Bristol Cable (Royaume-Uni) utilise un modèle “circulaire” pour travailler de manière transversale. Le cercle Adhésion est divisé en sous-cercles : conversion, engagement, support technologique du programme d’adhésion et communication. Chaque cercle a son référent et une équipe venant de plusieurs départements. Le cercle Communication est chargé de l’image de marque, des relations publiques, de la communication auprès des adhérents et des newsletters. Il est dirigé par Alon Aviram, cofondateur, qui est chargé de réunir le groupe et de le piloter, ainsi que d’assurer la coordination avec les référents d’autres cercles. Le responsable des adhésions et de la diffusion, Lucas Batt, et le reporter Matty Edwards font également partie du cercle. Les lettres inscrites dans chaque cercle correspondent aux initiales des participants.

Modèle circulaire du Bristol Cable (juin 2020)

Dernièrement, ce modèle a permis à la petite équipe de répartir et d’exécuter plus efficacement le travail lié au programme d’adhésion, tandis que les connexions entre les cercles garantissent que le travail ne se fait pas en vase clos.

 

La gestion coopérative du programme d’adhésion du Bristol Cable

Pour éviter une structure hiérarchique contraire à son modèle coopératif, le Bristol Cable s'organise selon un modèle circulaire.

Quant au Daily Maverick (Afrique du Sud), il a pu constituer une équipe de sept personnes dont la principale responsabilité est de s’occuper du programme d’adhésion (appelé Maverick Insider) et des pratiques participatives. Les spécialités de l’équipe comprennent les webinaires et les événements, le community management et le service client. L’équipe se réunit au complet une fois par semaine pour “annoncer la couleur” et régler les éventuels problèmes. Il y a aussi des réunions en plus petit comité concernant par exemple des webinaires, des événements et des opérations marketing, qui peuvent réunir le cas échéant des personnes venant d’autres pôles.

“La plupart de l’équipe se consacre à plein temps au programme d’adhésion, [mais] nous avons voulu qu’elle intervienne naturellement dans d’autres pôles car nous souhaitons être un média axé sur les adhérents. Par exemple, les webinaires ont commencé comme un avantage pour les membres mais ont évolué vers du journalisme en direct pour [atteindre] un public plus large et contribuer au recrutement de nouveaux adhérents. Ils sont gérés par l’équipe chargée des adhésions et nécessitent une coordination avec les journalistes et les responsables éditoriaux pour l’organisation”, explique Styli Charalambous, le directeur. 

 

Comment le Daily Maverick a progressivement monté une équipe pour gérer son programme d’adhésion

L'équipe chargée des adhésions est passée de deux personnes à temps partiel à sept personnes mobilisées quasiment à temps plein.