Comment tester nos idées ?

Vous ne saurez pas si une idée fonctionne avant de la tester avec vos adhérents. Rien ne remplace les données concrètes. Cependant, vous ne voulez pas non plus mettre toutes vos ressources dans une idée avant de savoir si vous êtes sur la bonne voie. 

La meilleure stratégie pour lancer des produits d’adhésion efficaces est de tester et d’apprendre. Lorsque vous voulez utiliser une stratégie de test et d’apprentissage pour élaborer et lancer un produit, vous avez souvent besoin de créer un produit minimum viable, ou MVP. Lancer des MVP est un moyen de tester vos idées sur le terrain.

Les MVP n’ont pas besoin d’être parfaits. Ils sont l’expression la plus basique de votre idée ou produit. Lorsque vous élaborez un MVP, concentrez-vous sur les fonctionnalités que vous estimez être les plus importantes. Cette liste doit rester courte et ciblée. Vous pouvez ajouter d’autres fonctionnalités une fois que vous aurez testé votre concept. 

Un MVP simple rend aussi plus facile de faire le lien entre vos actions et les résultats observés. En d’autres mots, il sera plus facile pour les membres de comprendre votre MVP et plus facile pour vous d’interpréter les réactions qu’il provoque.

Nous avons décomposé le processus de conception d’un MVP en quatre étapes : fixer des objectifs, concevoir votre MVP, lancer/récolter des données et évaluer/itérer. 

1. Fixer des objectifs clairs

La première étape pour lancer un MVP est de fixer des objectifs clairs et axés sur les résultats. Quels résultats attendez-vous de votre MVP et comment saurez-vous si vous avez réussi ? Utilisez les sections consacrées à l’idéation et à la définition d’objectifs pour vous aider à tirer parti des retours de vos publics et à fixer des objectifs axés sur les résultats. 

Vous pouvez aussi envisager votre MVP comme étant une hypothèse. Quelles informations avez-vous besoin de réunir pour réfuter votre hypothèse ? Par exemple, lorsque le Daily Maverick, en Afrique du Sud, a décidé de lancer son MVP de donations, son objectif était de répondre aux questions suivantes : 

  1. Est-ce que les gens soutiendraient financièrement le Daily Maverick de façon récurrente ?
  2. Où, sur leurs plateformes, pourraient-ils trouver leurs lecteurs les plus engagés ? 
  3. Quel message d’adhésion recevrait le plus d’écho ? 
  4. Comment le placement des boutons et les modèles de couleurs affectent-ils les inscriptions ? 
 

Comment le Daily Maverick a testé ses hypothèses d’adhésion avant le lancement du programme

Il a profité d'un retard du lancement de son programme d'adhésion pour trouver les réponses au sujet de ses lecteurs potentiels.

2. Concevoir votre MVP

Un MVP gagne à être simple : cela vous permet non seulement de faire des liens clairs entre vos idées et le comportement des publics, mais aussi de concevoir et de lancer rapidement votre MVP.

Dans son guide sur une prise de décisions plus éclairées en matière d’adhésion, la coach du MPP Federica Cherubini conseille de garder les choses simples afin de pouvoir déterminer le lien entre l’action et les effets sur les publics :

Il est important de se rappeler d’introduire une variable à la fois, afin de pouvoir comprendre quelles stratégies fonctionnent et lesquelles doivent être ajustées. Par exemple, si vous faites un test pour déterminer quelle plateforme est plus efficace en termes de conversion, assurez-vous que la formulation de tous les appels à l’action est la même ou relativement similaire (la formulation peut varier un peu mais veillez à ce que le ton reste constant). Une fois que vous avez testé les plateformes, vous pouvez tester quel message fonctionne le mieux, en essayant différentes formulations sur la même plateforme.

3. Lancez votre MVP

Une fois que vous avez établi la manière dont vous voulez tester votre MVP, vous pouvez le lancer. Voici une liste succincte et loin d’être exhaustive de manières de présenter votre MVP à vos publics.

  • Des outils comme Google Optimize se connectent à Google Analytics et vous permettent d’effectuer des tests sur votre site. C’est par exemple utile si vous voulez tester un MVP pour un nouveau type d’appel à l’action.
  • La plupart des fournisseurs de services de messagerie électronique vous permettent de réaliser des tests A/B pour tester des éléments comme des lignes de titre, le nom d’envoyeur et l’heure d’envoi. 
  • Les plateformes de gestion des réseaux sociaux permettent aux utilisateurs de tout tester, du texte à publier à la prévisualisation de l’image et plus encore. 
  • Il existe des outils comme TestFlight et InVision qui vous permettent de faire tester des versions initiales d’applications et d’expériences numériques par des utilisateurs potentiels.

Le Narwhal a utilisé un test A/B pour évaluer si des adhérents potentiels répondraient de manière plus favorable à une invitation formulée “devenez adhérent” ou “devenez un Narwhal”, afin de déterminer ce qui résonnerait le mieux auprès de ses publics. 

 

Comment le Narwhal a adopté la méthode du “Test and Learn”

The Narwhal mène des tests à petite échelle à chaque étape de son entonnoir de conversion.

Lorsque vous réalisez des tests, rappelez-vous qu’il est essentiel de laisser suffisamment de temps et de choisir les bons testeurs pour obtenir des résultats pertinents. 

Il faut que les personnes qui regardent votre MVP correspondent au type de publics que vous essayez de cibler. Si vos publics sont composés d’étudiants, ne testez pas votre MVP uniquement sur des personnes déjà sur le marché du travail. Si vous élaborez quelque chose en cherchant spécialement à toucher des publics sous-représentés, veillez à ce que les membres de ces publics soient inclus dans les personnes testant votre MVP. 

4. Évaluez les résultats et itérez

En fonction de la nature du test, il faudra probablement le réaliser sur au moins un sprint, ou peut-être sur une période plus longue. Il est important de résister à la tentation de couper court au test si vous recevez quelques mauvaises réactions. Faites un effort pour prendre du recul sur les réactions négatives en tenant compte du nombre total de personnes prenant part au test. 

Dans certaines situations, les effets d’un test sur votre business peuvent vous obliger à y mettre fin, par exemple, si un test a produit des effets négatifs de façon régulière et générale sur vos résultats de recherche ou vos revenus publicitaires. Mais en général, vous obtiendrez de meilleurs résultats si vous laissez votre test suivre son cours.

Après votre premier test, il vous faudra évaluer les résultats et améliorer votre MVP.

Revoyez les objectifs que vous avez fixés au début de votre test. Avez-vous atteint vos objectifs ? Quels sont les aspects sur lesquels vous avez repéré des lacunes ? Avez-vous été surpris ? Repérez quelques petits changements ou ajustements dont vous pensez qu’ils peuvent vous aider à atteindre vos objectifs ou à vous en rapprocher, mettez-les en place et mesurez les résultats. Un nouveau cycle commence. 

Lorsque le DoR, en Roumanie, a commencé à organiser des rédactions pop-up en marge de Bucarest, la capitale, ils ont créé une série de MVP qui ont pris de l’ampleur sur une période d’un mois. Chaque MVP faisait fond sur les leçons tirées du précédent.

Vos offres d’adhésion changeront probablement au fil du temps, même si votre programme est réussi, car les besoins et attentes de vos adhérents changent. En appliquant les cycles de test et d’apprentissage, votre produit d’adhésion peut évoluer avec vos membres.

 

L’expérimentation au cœur de la croissance des adhésions de Bridge Michigan

Ils ont conçu une séquence de tests ciblés pour chaque étape de l'entonnoir de conversion.