Comment réaliser nos idées les plus importantes ?

Maintenant que vous avez déterminé sur quels objectifs et idées vous souhaitez vous concentrer, vous devez faire un relevé de ces idées sur ce que les personnes pensant en termes de produit appellent une “feuille de route”. Les feuilles de route sont des documents de planification à long terme qui vous donnent un plan concret pour concrétiser vos idées. Si votre organisation a décidé de lancer un programme d’adhésion, vous aurez besoin d’élaborer une feuille de route qui vous emmène jusqu’au lancement. 

La coach et consultante rédaction du Membership Puzzle Project Emma Carew Grovum a élaboré une stratégie aidant les partenaires du Membership in News Fund du MPP à créer leur propre feuille de route. Voici un modèle de feuille de route d’Air table que vous pouvez utiliser. 

Voici les conseils généraux de Mme Carew Grovum pour élaborer une feuille de route :

  • Utilisez un calendrier : vous pouvez diviser votre calendrier par semaines, mois, trimestres ou années. Quelle que soit la période qu’il couvre, le calendrier doit s’aligner sur celui du sprint de votre équipe afin que vous puissiez coordonner le travail. 
  • Établissez des catégories : cela permettra de définir ce que la feuille de route suit et planifie. Ces catégories peuvent être définies par équipe, par comité, par produit, par type de tâche etc. Dans tous les cas, il est préférable de choisir un système simple et de s’y tenir. 
  • Créer des parcours parallèles : une feuille de route vous permet de visualiser les plans de plusieurs projets à la fois, et ainsi de hiérarchiser les tâches des objectifs à court et long terme. 

Dans la présentation, Emma Carew Grovum et Pierre Liebovici, éditeur engagement de Mediacités, en France, ont présenté les étapes qu’ils ont suivies pour établir la feuille de route de Mediacités :

  • Ils ont établi une liste de choses qui fonctionnaient et de choses qui ne fonctionnaient pas. 
  • Ils ont mis les éléments de la liste “ne fonctionne pas” sur un urgent/important matrix pour visualiser ce qui devait être corrigé immédiatement.
URGENT PAS URGENT
IMPORTANT

Augmenter les revenus tirés des membres en vue d’assurer la durabilité

Manque de KPI pour mesurer les taux de conversion et de rétention des adhérents

Nos journalistes lancent des articles d’investigation sans évaluer les besoins en informations de la communauté au préalable

Certains employés ne sont pas encore convaincus des avantages de l’adhésion

Manque de temps pour gérer toutes les contributions de nos lecteurs et y répondre

PAS IMPORTANT

Augmentation du nombre de nouveaux adhérents ces six dernières semaines grâce à une campagne d’adhésion

Test de nouveaux types de récits pour mieux présenter notre histoire

  • Ils placent aussi les éléments sur une grille effort/effet afin d’évaluer l’ampleur de chaque élément (dans une petite équipe comme celle de Mediacités, il est difficile d’entreprendre deux projets demandant de gros efforts à la fois, même s’ils ont tous deux des effets forts).
  • Ils ont établi deux priorités pour ce trimestre :
    1. Résoudre le manque de KPI permettant de mesurer les taux de conversion et de rétention (un élément urgent et important qui ne demandait que peu d’efforts).
    2. Augmenter les revenus tirés des membres en vue d’assurer la durabilité (un élément urgent et important qui demandait beaucoup d’efforts).
  • Pour chacune de ces deux priorités, ils ont défini des objectifs à court et à long terme et fixé des échéances.
  • Ils ont divisé les objectifs en tâches devant être réalisées et leur ont également fixé des échéances.

Effort faible Effort fort
Effet fort

Manque de KPI pour mesurer les taux de conversion et de rétention des adhérents

Nos journalistes lancent des articles d’investigation sans évaluer les besoins en informations de la communauté au préalable

Augmenter les revenus tirés des membres en vue d’assurer la durabilité

Augmentation du nombre de nouveaux adhérents dans les six dernières semaines grâce à une campagne spéciale

Effet faible

Test de nouveaux types de récits pour mieux présenter notre histoire

Manque de temps pour gérer toutes les contributions de nos lecteurs et y répondre

Certains employés ne sont pas encore convaincus des avantages de l’adhésion

Vous trouverez plus de détails sur ce sujet sur les diapositives 18 à 35

Votre feuille de route doit diviser vos principales idées en tâches et estimer le temps nécessaire pour réaliser chacune d’entre elles. 

Les feuilles de route couvrent plusieurs mois et nécessitent plus qu’une date de départ et une date de fin. Vous devrez fixer des échéances progressives pour rester dans les temps et apprendre au fur et à mesure que vous avancez, en ajustant les outils technologiques et votre stratégie à mesure que vous trouvez ce qui fonctionne. 

Beaucoup d’équipes produit s’efforcent de mettre en place leurs idées lors de cycles de une à quatre semaines appelés “sprints”. Le concept des sprints est populaire dans le domaine du développement de logiciels selon la méthode agile. De nombreuses rédactions les utilisent maintenant pour hiérarchiser et mettre en œuvre leurs idées. 

Utiliser des sprints pour structurer le travail est utile car les sprints divisent les gros projets en plus petits paliers de façon à ce que toute l’équipe travaille sur le même calendrier. Cela vous aide à mesurer les résultats et lancer des tests à intervalles réguliers, indispensable lorsque votre rédaction essaie de maintenir plusieurs produits éditoriaux répartis sur plusieurs équipes. 

Vous assignerez les tâches définies sur votre feuille de route à un intervalle de sprint (ou plusieurs intervalles de sprint pour les tâches particulièrement larges). 

Chaque équipe choisit une durée de sprint en fonction de ce qu’elle veut accomplir et des ressources dont elle dispose. Quelle que soit votre décision, vous devez maintenir un rythme de sprint régulier. Choisissez donc un rythme qui fonctionne même lorsque les produits deviennent plus complexes. Concentrez-vous sur le temps qu’il vous faudra pour accomplir une partie exploitable du travail, comme organiser un groupe de réflexion pour vous aider à concevoir votre programme d’adhésion ou choisir un processeur de paiement pour traiter les paiements des frais d’adhésion. 

Pour chaque sprint, vous élaborez et publiez une partie de travail exploitable, évaluez ses performances et décidez si vous êtes satisfaits de ce que vous avez fait, si vous voulez le peaufiner davantage ou si vous voulez passer à la partie de travail suivante de votre feuille de route. La plupart des rédactions organisent leurs sprints par intervalles de temps, mais ce n’est pas la seule manière de définir le début et la fin d’un sprint. Scalawag, une rédaction basée en Caroline du Nord qui couvre le Sud des États-Unis, a mis en place une stratégie de croissance axée sur les événements pour son programme d’adhésion. Elle planifie et tient ses événements par séries, il était donc plus logique de faire coïncider ses sprints avec ces séries qu’avec des intervalles de temps. Lisez l’étude de cas complète pour voir comment Scalawag a adopté la méthode agile pour stimuler la croissance de son programme d’adhésion au moyen de ses événements.

 

Comment Scalawag a montré que les événements mènent à la croissance

S'appuyer sur des newsletters pour développer les adhésions était trop réducteur pour Scalawag.