Comment mettre en place sa stratégie d’adhésion dans une rédaction unipersonnelle ?

Si vous êtes le seul journaliste de votre média ou si vous êtes la seule personne à vous consacrer au programme d’adhésion, vous ne pouvez pas suivre à la lettre tout ce qui a été dit précédemment. C’est pourquoi, l’équipe de recherche a établi une liste de conseils sur la base de ses échanges avec des rédactions de toutes tailles. 

Priorisez les compétences stratégiques listées dans l’audit de compétences, en particulier le community management, les métriques et les stratégies marketing de base. Cliquez sur “Faire grandir notre programme d’adhésion” pour avoir un aperçu de la façon de créer une stratégie marketing quasi-entièrement automatisée.

Appuyez-vous sur l’informatique et la sous-traitance pour rationaliser vos procédures. Le coût des logiciels peut sembler élevé jusqu’à ce que vous calculiez le temps qu’ils vous libéreront pour vous consacrer aux tâches que vous seul pouvez accomplir. Par exemple, Eric Lubbers, responsable de la technologie et de la stratégie au Colorado Sun aux États-Unis, est la seule personne de sa rédaction à travailler exclusivement en lien avec le programme d’adhésion. Il utilise Zendesk pour suivre et traiter les problèmes récurrents et faciliter la gestion de l’engagement avec la communauté.

Le compte Zendesk du Colorado Sun comporte une liste de questions fréquentes, telles que : 

Crédit : The Colorado Sun

En mettant en place des systèmes permettant aux adhérents de répondre à leurs propres questions, le Colorado Sun a pu alléger sa charge de travail.

Vous pouvez externaliser certaines tâches. Par exemple, The Narwhal, au Canada, a décidé de recruter une personne à temps partiel pour gérer l’empaquetage et l’envoi des cadeaux destinés aux adhérents après avoir calculé que cela serait plus économique que de demander aux employés de le faire. The Narwhal est arrivé à cette conclusion en multipliant le salaire horaire d’un membre du personnel par le nombre d’heures consacrées à cette tâche.

Ne placez pas la barre trop haut. Il est essentiel que les adhérents et vous-mêmes ayez des attentes réalistes. “Vous êtes dans le relationnel, alors traitez votre programme d’adhésion avec la même authenticité que celle qui vous a valu l’attention de vos lecteurs au départ”, explique Matt Kiser, fondateur et unique employé de WTF Just Happened Today. Sherrell Dorsey, fondatrice et unique employée de The Plug pendant ses quatre premières années d’existence, insiste sur le fait que rien ne vous oblige à répondre à toutes les demandes des adhérents ou des abonnés. Par exemple, certains lecteurs lui ont demandé d’améliorer l’expérience utilisateur de The Plug, mais comme cette dernière ne semble pas nuire à la réalisation de ses objectifs de croissance, elle a mis ce projet de côté pour le moment.

Allez au plus simple. Matt Kiser conseille de garder l’accès à votre programme d’adhésion simple mais flexible. “Peut-être que l’adhésion coûte 5 dollars par mois ou 50 dollars par an et cela fonctionne plutôt bien. Que se passerait-il si vous ajoutiez la possibilité d’une contribution libre mais avec un montant suggéré ? Et si quelqu’un veut vous faire un chèque ? Votre média peut-il l’encaisser ?” Gardez également à l’esprit que l’ajout de catégories à votre programme d’adhésion peut sembler être une bonne idée pour les petites structures mais ce type de programme est beaucoup plus compliqué à gérer et peut augmenter la charge de travail en matière d’assistance et d’engagement.