Comment mener une étude d’audience quand la rédaction est composée d’une seule personne ?

Si votre rédaction est composée d’une seule personne ou que vous êtes la seule personne travaillant sur l’étude d’audience dans votre organisation, le MPP est conscient que vous ne pouvez pas faire tout ce qui a été présenté dans cette partie.

Pour mener une étude d’audience efficace avec une petite équipe ou une seule personne, il est surtout nécessaire de savoir clairement quelles informations vous devez recueillir pour prendre une décision concernant votre produit. Comme nous l’avons mentionné précédemment, une étude d’audience doit toujours être menée en lien avec un objectif organisationnel, qu’il s’agisse d’améliorer un produit éditorial ou de découvrir pourquoi vos adhérents vous soutiennent. Vous pouvez utiliser le plan de recherche du MPP pour vous aider à définir votre question.

Si vos moyens sont limités, vous devez limiter la quantité d’informations que vous devrez traiter pour arriver à l’information dont vous avez vraiment besoin. Le MPP part du principe de base que lorsque vous menez des interviews, des tendances peuvent être observées à partir de la septième interview. Dès qu’une réponse à votre problème ressort des données, vous avez assez de réponses. La chercheuse en web design Erika Hall, autrice du livre Just Enough Research appelle cela le “clic suffisant”. Si vous ne distinguez pas encore de tendance, vous avez besoin de plus de réponses.

L’équipe de recherche vous propose quelques conseils sur la gestion d’une étude d’audience par une équipe réduite.

Utilisez des sondages plutôt que des interviews et choisissez avec soin qui vous interviewez. Les interviews sont difficiles à mener, même avec une équipe plus nombreuse. Si vous avez une petite équipe, commencez par un sondage. Vous pouvez faciliter l’organisation d’interviews de suivi ou d’un groupe de réflexion en ajoutant au sondage une question demandant aux participants s’ils acceptent d’être contactés plus tard pour des questions de suivi. Si vous avez besoin du niveau de détail qu’offrent les interviews, envisagez de vous fixer un objectif d’une ou deux interviews de 30 minutes par semaine. Établir une routine vous aidera à mieux gérer la charge de travail, et le fait d’organiser les interviews après un sondage vous permettra de mieux les cibler.

Automatisez votre étude d’audience. Réfléchissez à des moyens d’automatiser votre étude d’audience. La série d’e-mails d’accueil des adhérents de De Correspondent comprend des sondages sur leur expérience envoyés 30 jours, trois mois et six après l’adhésion, puis à l’approche de l’anniversaire de leur adhésion. Le VTDigger a ajouté une question à la page de désinscription de sa newsletter demandant aux lecteurs de leur dire pourquoi ils se désinscrivent. La newsletter est leur principal moyen de communication avec leurs lecteurs fidèles, et ils voient donc les retours sur ce produit comme un indicateur crucial de la performance plus générale de leur stratégie d’adhésion.

Avec la permission du VTDigger

Ce formulaire a montré au VTDigger qu’ils avaient beaucoup d’habitants saisonniers et de propriétaires de résidences secondaires, et recevaient donc souvent des messages de désinscriptions comme : “je ne suis pas dans le Vermont pour le moment et je reçois tellement d’e-mails !”. Ils aimeraient pouvoir offrir une date de “reprise” de leur newsletter pour permettre à ces personnes de mettre leur abonnement en pause pendant une certaine période. Cependant, l’effet potentiel de cette mesure ne serait pas suffisant à l’heure actuelle pour justifier les efforts et les coûts nécessaires à sa mise en place. Pour le moment, ils acceptent donc de perdre des abonnés à leur newsletter pour ce type de raisons. 

Vous n’avez pas besoin de prendre des mesures pour chaque retour que vous recevez. La décision du VTDigger de ne pas chercher de solution aux problèmes des habitants saisonniers pour le moment est un bon exemple du fait qu’ils ont établi des priorités claires et savent quels problèmes résoudre. Un autre exemple est celui de Sherrell Dorsey, fondatrice, éditrice et seule employée à plein temps de The Plug, qui se spécialise dans l’économie de l’innovation par les entrepreneurs noirs. Elle est très consciente du fait que vous n’avez pas à faire tout ce que vos adhérents ou abonnés vous demandent. 

Le sondage envoyé aux premiers lecteurs de sa newsletter a permis à Sherrell Dorsey de distinguer deux camps parmi ses abonnés : les “technophiles” qui cherchaient des avis très techniques sur les produits, et un public plus général intéressé par l’économie de l’innovation. Elle savait qu’elle ne voulait pas que les avis sur les produits prennent trop de place dans The Plug. Elle s’est donc concentrée sur les préférences exprimées par ses publics non technophiles. Certains lecteurs lui ont aussi demandé d’améliorer l’expérience utilisateur de The Plug, mais comme le média atteignait ses objectifs de croissance, elle a décidé que s’attaquer à ce point n’était pas urgent.

Vous pouvez utiliser une grille effort/effet pour définir quels retours doivent être pris en compte immédiatement, lesquels peuvent être traités plus tard et ceux que vous pouvez ignorer pour de bon. 

Embauchez de l’aide. Le MPP est conscient que le processus de synthèse peut être intimidant, que ce soit en raison des compétences ou du temps qu’il nécessite. Mais si vous menez une étude d’audience sans une synthèse solide, vous n’obtiendrez pas assez d’informations exploitables. Envisagez alors de demander de l’aide. Radio Ambulante a collaboré avec une professeure qui a proposé de les aider à analyser les données collectées en échange de l’autorisation d’utiliser les données anonymisées dans un cours de science des données qu’elle donnait. OpenIDEO, une branche de l’entreprise novatrice de design thinking IDEO, a des bureaux tout autour du monde qui entreprennent souvent des projets d’innovation locaux. 

Contactez votre université locale pour savoir s’ils offrent des formations ou un appui de quelque sorte que ce soit (vous pourrez probablement trouver des cours de design thinking dans les écoles de commerces, mais regardez aussi dans les départements de sociologie). La d.school de Stanford University propose un grand nombre de ressources gratuites et accessibles en ligne, notamment un catalogue de questions de conception et un kit de démarrage en design. N’oubliez pas d’interroger aussi votre base d’adhérents.