Avons-nous besoin d’établir une équipe produit pour adopter la pensée produit ?

En bref, non. Nous vous proposons ci-dessous trois mesures intermédiaires que vous pouvez prendre pour commencer à penser en termes de produit au sein de votre rédaction sans avoir à embaucher de responsable produit. 

Repérez les personnes qui pensent en termes de produit au sein de votre équipe

Si vous n’avez pas la capacité d’embaucher de responsable produit mais que vous avez suffisamment de marge de manœuvre au sein de votre organisation pour travailler sur le produit, il peut être intéressant de repérer qui dans votre équipe peut se charger des rôles liés au produit. 

Rishad Patel, co-fondateur de l’entreprise de conseil pour les médias asiatiques Splice, offre ces suggestions pour repérer les journalistes ayant un potentiel sur le plan produit : 

  • Des journalistes qui servent les intérêts du lecteur : penser en termes de produit, c’est placer les besoins des utilisateurs en priorité. Si un journaliste est déjà conscient qu’il travaille pour des personnes et communautés bien réelles et cherche déjà à intégrer des pratiques favorisant l’engagement et plaçant les publics en priorité, il est plus susceptible de comprendre la nature de la pensée produit. 
  • Des journalistes qui excellent à définir les problèmes : les personnes sachant penser en termes de produit savent repérer les problèmes pour leurs utilisateurs : pour Patel, c’est le “Saint Graal”. Par exemple, si votre site Internet charge lentement, c’est votre problème, pas celui du lecteur. Le problème de l’utilisateur est celui auquel vous essayez de répondre avec votre produit. 
  • Des journalistes qui sont sensibles aux arguments commerciaux : les personnes de votre rédaction qui pensent en termes de produit comprendront comment leur travail s’intègre dans le modèle économique et les flux de revenus de votre organisation. Ils doivent comprendre et se soucier du fait que donner la priorité à vos membres se traduira par une amélioration des résultats financiers. Pour Patel, “traiter vos utilisateurs avec plus de respect rend votre organisation meilleure”. “Si vous pouvez avoir cette compassion, c’est ce qui fait de vous une personne axée produit.” 

L’une des rédactions avec lesquelles Patel et Splice ont travaillé est Frontier Myanmar, un magazine d’informations et de business en langue anglaise basé à Yangon. En 2019, Frontier Myanmar a décidé de passer à un modèle basé sur l’adhésion. Le magazine a reçu des fonds de la Google News Initiative (qui soutient aussi ce guide). L’éditrice numérique Clare Hammond s’est retrouvée chargée de concevoir et de lancer le programme d’adhésion.

 

Comment Frontier a introduit le concept des adhésions au Myanmar

Ils ont d'abord identifié cinq corps de métiers qui ont besoin du type de journalisme produit par Frontier Myanmar.

Si vous vous retrouvez propulsé dans un rôle de gestion de produit, l’ancienne directrice de produit de Chalkbeat, Becca Aaronson, vous encourage à observer le travail des personnes de votre rédaction dont vous ne connaissez pas bien les tâches. En comprenant mieux comment les différentes équipes travaillent au quotidien, vous pouvez commencer à réfléchir à la manière de former des connexions et de décloisonner le travail. 

De nombreuses organisations proposent d’aider le personnel de rédactions occupant des rôles de produit ou cherchant à intégrer la pensée produit dans leur organisation, comme Open News, the Online News Association et Women in Product

Créez une équipe interdisciplinaire

L’une des principales tâches des responsables produit est de décloisonner le travail en interne. Parfois, en particulier si vous travaillez avec une équipe relativement petite, vous n’avez pas besoin d’embaucher une nouvelle personne : il vous suffit d’organiser une nouvelle réunion de coordination. Pour plus de détails sur le sujet, allez à “Déterminer les ressources humaines nécessaires”. 

C’est ce que Chalkbeat a fait avec le “AudSquad”, une coalition de responsables marketing, produit, engagement des publics et de rédactions qui se réunissent toutes les deux semaines pour coordonner une stratégie transversale. Une grande partie de la pensée produit et de sa mise en application a été transférée à cette équipe. 

“Le mieux est d’avoir des gens à tous les niveaux de la rédaction qui réfléchissent à la manière de définir la stratégie et de créer des équipes transversales en fonction des besoins pour que le travail soit fait”, explique Aaronson. “Vous avez besoin de quelques personnes qui ont une vue d’ensemble de manière à aider les responsables au niveau exécutif, puis prennent toutes ces informations et établissent des priorités plus précises.”

 

Comment Chalkbeat a monté son AudSquad transversale

Vous n'avez peut-être pas besoin d'embaucher de nouvelles personnes pour mettre en œuvre votre stratégie d'adhésion.

Embauchez des consultants ou des coachs

Les consultants peuvent vous aider, entre autres, à : recommander des outils dans lesquels investir pour penser en termes de produit, planifier et mener des études d’audience, élaborer une feuille de route en partenariat avec votre équipe existante, vous former à la hiérarchisation des tâches ou gérer et organiser le cycle de développement logiciel.

Si vous décidez d’embaucher un consultant, cherchez quelqu’un ayant une expérience de travail avec les médias. Concentrez-vous sur les projets qui ont trait à des choses que les gens dans votre organisation font déjà, afin que le consultant ait un partenaire interne déjà désigné. Des organisations comme le News Catalyst aux États-Unis, SembraMedia en Amérique latine et Splice Media en Asie proposent des consultations et peuvent recommander des coachs et des formateurs. Le News Catalyst propose aussi régulièrement des programmes de formation pour petites rédactions. La News Product Alliance a été lancée en septembre 2020 pour fournir un appui et présenter des pratiques spécifiquement adaptées aux nouveaux responsables produit.

Vous trouverez des conseils et stratégies plus détaillés pour embaucher des consultants dans la partie consacrée à l’infrastructure technologique (allez à “Mettre en place une infrastructure technologique”).